Non classé

SEX EDUCATION

Comme (presque) tout le monde, je me suis maté la nouvelle pépite Netflix : Sex Education.

Au départ, je pensais que c’était encore un truc de teenagers avec des scénarios vu et revu (dont je suis très friande aussi).

Mais là, surprise !

Même si le décor, les costumes et la bande son nous emmène subtilement dans les années 90 (sans jamais être mentionnées), l’intrigue soulève des problématiques bien actuelles.

Le pitch

On suit la vie d’Otis, une mec lamba de 16 ans qui n’arrive pas à se masturber. Il faut savoir qu’Otis a une mère sexologue thérapeute, ce qui ne l’aide pas. Son meilleur ami, Eric est homosexuel, frivole et horriblement attachant (c’est mon personnage préféré).

Tout deux se lient d’amitié avec la pariât du lycée Maeve (qui a aussi pas mal de galères dans la vie) et décident de proposer des consultations de sexologie aux ados boutonneux qui galèrent sexuellement et sentimentalement.

Les premiers épisodes sont assez osés, ( je cachais l’écran de mon tel dans les transports lol), puis au fil de la série les problématiques de cul laissent place à des problèmes de cœur.

Sex Education est une série de notre temps, on y traite la monoparentalité, l’homosexualité, l’homophobie et (plus rare) la masculinité et ses problèmes (ado qui n’arrive pas à se masturber, sexe trop gros et complexes).

Autre point intéressant, pour une fois on montre une femme enchaîner les coups d’un soir, qui ne souhaite pas s’attacher mais simplement prendre son pied. (Big Up à Gillian Anderson qui est superbe.)

La relation entre Eric et son père, aussi est très touchante.

Catholique et d’origine africaine, on imagine un père qui va rejeter son fils à cause de son orientation sexuelle, et de ses tenues féminines, mais qui en réalité est dur avec lui car il s’inquiète beaucoup pour lui. Et qui ne souhaite une chose, le protéger.

Bref, sous ces airs de drama teen movie, Sex Education aborde des problématiques intéressantes et plus que jamais actuelles avec humour et bienveillance.

Vivement la saison 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *