Ma Life

Qu’est ce qui vous attend si vous voulez acheter une maison (ou appart) ?

Ça fait un moment qu’on est ensemble avec mon mec, et l’année dernière on s’est dit que plutôt que de payer un loyer exorbitant et de perdre de l’argent- il était peut être temps d’acheter.
Devenir propriétaire. Un gros (très gros) engagement.
Là, ça devient sérieux, on ne se débine plus.
On s’est donc mis à chercher une maison dans nos (petits) moyens.
Habitant dans le 78 on savait qu’on devait s’éloigner un peu pour avoir ce qu’on voulait à bon prix.

Conseil n.1 : soyez prêt à faire des compromis.

Par où commencer?
Pour ma part je faisais mes recherches sur SeLoger.com ou sur Logicimmo, sachant que la plupart des offres se trouvent sur toutes les plateformes (Le Bon Coin y compris).

Conseil n.2 : téléchargez l’app sur votre téléphone.

Il est important de consulter tous les jours des offres, car en plus des nouveautés, le prix de certains biens est souvent revu à la baisse.
Une maison vous plait? Appelez !
N’hésitez pas à demander des détails au téléphone pour vous éviter un déplacement inutile.
C’est l’erreur qu’on a fait au début : on trouvait un bien sympa mais je ne demandais pas tous les détails au téléphone, du coup on se déplaçait on visitait et rien n’allait. N’oubliez pas que la plupart du temps, les photos ne correspondent pas à la réalité. 

Conseil n. 3 : Définissez quels sont les critères sur lesquels vous ne transigerez pas.

L’agent immobilier vous demandera toujours quels sont vos critères. Il est important de les avoir en tête.

Conseil n.4 : Tenez tête aux agents immobiliers.

Certains sont très doués pour vous forcer la main, en minimisant l’absence d’un de vos critère absolu, par exemple. Ce sont des vendeurs, c’est leur boulot, mais c’est votre avenir qui est en jeu. Donc n’hésitez pas à dire « non c’est non ! », tout comme n’hésitez pas à mettre fin à une visite prématurément si vous savez d’avance que ce bien n’est pas fait pour vous.
 

Conseil n.5 :  Soyez patient.

Avant de trouver notre bonheur on a passé quatre longs mois à enchaîner les visites le samedi. Parfois jusqu’à 8 dans une journée. C’est fatiguant et souvent frustrant, car on a l’impression de perdre notre temps.

Conseil n.6 : demander de l’aide à vos proches.

Peut être qu’ils entendront parler d’une offre intéressante, parfois le bouche à oreille fonctionne bien. La maison qu’on a trouvé c’est belle-maman qui l’a déniché alors qu’on y croyait plus.
Vous avez trouvé la perle rare et c’est celle là et pas une autre ? L’agent immobilier vous dira souvent qu’il y a « beaucoup de monde intéressé » et qu’il faut donner une réponse rapidement. Ne vous précipitez pas ! Réfléchissez bien, et surtout…

Conseil n.7 :  faite une contre visite (même deux ou trois) avec vos proches ou des gens qui s’y connaissent en bâtiment.

Ils apporteront plus d’objectivité dans votre réflexion. Comme le dit si bien ma belle mère, tout est négociable, donc n’hésitez pas à proposer une offre plus basse que le prix du bien annoncé. A moins d’arriver dans une maison neuve et  nickel, vous trouverez toujours un argument pour revoir le prix de votre futur bien à la baisse. Nous, nous avons fait une proposition de 12.000€ en dessous du prix de vente en argumentant sur l’état de l’électricité et de la toiture. Faites votre offre. Et pourvu qu’elle soit acceptée!

C’est le cas ? Félicitations, vous allez avoir rdv à l’agence avec les propriétaires actuels pour signer une tonne et une tonne de paperasse.
L’agence par laquelle nous sommes passé était agrée par le notaire, du coup ça nous a évité de nous déplacer, nous avons tout fait à l’agence.
Bon à savoir :  à la signature du compromis de vente, vous devrez verser une partie des frais de notaire, cela s’appelle le séquestre. Une fois le compromis de vente signé, vous avez 10 jours pour vous rétracter. Autrement , vous pouvez toujours vous rétracter mais devrez une jolie somme aux propriétaires. Mieux vaut donc être sur de soi.
Nouvelle étape: trouver un moyen de financement, autrement dit vous allez devoir trouver une banque qui accepte de vous prêter de l’argent pour acheter votre bien. Pour ce faire, vous pouvez passer par un courtier qui vous mâchera le travail, ou démarchez vous-même les différentes banques et trouver l’offre la plus avantageuse pour vous. Pour nous, mon chéri a préférez aller dénicher LA banque qui proposera le meilleur taux. Mais c’est assez fastidieux.

Conseil n.8: si une autre banque que la vôtre vous propose une offre de prêt avantageuse, parlez-en à votre banque, qui souvent s’aligne à l’offre de la banque concurrente.

Cela vous évite ainsi de changer d’établissement bancaire. Autre chose, lorsque vous signez une offre de prêt la banque vous demandera de domicilier vos comptes chèques chez elle. Vous devrez également signer une assurance invalidité et décès.
Lui et moi, avons souscrit une assurance à 100% chacun, c’est plus cher mais ça vous couvre totalement en cas de pépin. On ne sait jamais ce que la vie nous réserve, mieux vaut donc être prudent. N’oubliez pas, vous avez 45 jours pour trouver votre offre de prêt (60 jours en période estivale). Et…ça passe très vite, donc dépêchez-vous si vous ne voulez pas que votre bien vous passe sous le nez.
Autre conseil, avoir un apport (type PEL) convaincra plus facilement la banque de vous prêter de l’argent. La plupart des banques n’avancent plus les frais de notaires, mieux vaut donc les avoir de côté, même si certaines font des exceptions.
N’oubliez pas, tout se négocie. Une fois que vous aurez reçu votre offre de prêt, vous devrez attendre le 11ème jour après la réception pour la renvoyer signée et complétée. En effet, il y a un délai de réflexion obligatoire de 10 jours. Sachez que l’offre de prêt de la banque est valable 30 jours. Une fois que vous la renvoyez signé, le notaire qui aura pris rdv avec vous au préalable, vous notifiera d’une date de rdv pour la signature définitive et la remise des clés.
Et voilà, c’est aussi simple que ça. Entre la signature du compromis et le rdv chez le notaire s’écoule en moyenne 3 mois, ce qui vous laisse le temps de faire vos cartons et vous mettre la pression.
Et après? Après, c’est le bonheur, ou presque.
Si vous achetez une maison « ancienne » (où des gens ont vécu avant), attendez-vous à des surprises. Par exemple, nous avons eu la grande surprise de découvrir que la maison n’était pas bien isolée et donc bourrée d’humidité. Comment as t’ont-pu passer à côté? Nous avons visité au mois de juillet et emménagez en octobre, le temps ayant changé il y a des choses qu’on n’avait pas vu. Sans parler du camouflage que les anciens proprio ont fait. Il est donc bien important de regarder tous les recoins de la maison, manipulez portes et placard, analysez tout les murs, le plafond mais n’hésitez pas à chercher la petite bête, parce que je vous assure, il y en a toujours une.
Quoiqu’il en soit, c’est une super aventure.
Nous n’en sommes qu’au début, mais j’ai déjà hâte d’attaquer les rénovations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *