Ma Life

Qu’est-ce qui vous attend si vous attendez un…chiot !

Je dois vous raconter ce qu’il m’est arrivé il y a de ça une semaine.

Ma sœur m’appelle affolée, car elle a retrouvé un chiot devant chez elle, elle doit aller travailler et ne peut pas le garder. Donc j’y vais afin d’essayer de retrouver les proprios de la boule de poils.

Je me retrouve face à un adorable chien, de quatre ou cinq mois, prostré dans son coin qui tremble de peur.
Je le récupère et file chez le veto en espérant qu’il soit pucé et qu’on va vite retrouver ses maîtres.

Je sens que je commence déjà à m’y attacher, ça ne va pas du tout.

Manque de pot, le petit n’a pas de collier et n’est pas pucé. Bon. 

Je l’embarque chez moi en laissant mes coordonnées à la véto.

Deux ou trois jours se passent, je sens que je ne veux plus lâcher la boule de poil, que j’ai déjà affectueusement surnommé Rio et qui me suis absolument partout.

Les jours passent et après avoir posté une alerte sur le super groupe Facebook Pet Alertes, j’ai des « pistes » pour les maîtres, mais rien de concret. Au final, je garde Rio.

Vous imaginez la joie de mon mec, qui ne voulait pas de chien tant qu’on est en appartement.

Mais moi, qu’on surnomme Brigitte Bardot, j’ai grandi avec des animaux et je rêve d’en avoir un rien qu’à moi. Je me suis dit que rien ne pressait et que je pouvais attendre un peu, sachant qu’on a déjà un chat.

Mais voilà le destin en a voulu autrement. (Oui, je préfère voir ça comme ça).

Ce que je ne savais pas vraiment en revanche, c’est que :

Avoir un chiot, c’est comme avoir un enfant, vous dites adieu aux grasses mat si vous ne voulez pas vous réveiller les pieds dans le pipi et le caca.

Vous vous inquiétez pour quelqu’un d’autre que vous, vous êtes en charge de quelqu’un (oui même si c’est un chien !) on compte sur vous, vous ne pouvez pas faillir.

Vous devenez sociable ! Les gens viennent vers vous et papotent, vous croisez des gens avec des chiens et automatiquement vous parlotez. Chose que, sans chien, vous ne faites pas.

Vous devenez patiente, quand vous vous retenez d’exploser quand il mâchouille vos pompes ou votre paquet d’amandes grillées que vous aviez pourtant bien dissimulé.

Vous êtes plus « flexible » sur le ménage. Hé oui, qui dit chien, dit beaucoup, beaucoup de poils, donc forcément vous faites trois fois plus souvent le ménage. Et une fois terminé, dans l’heure qui suit, vous devez déjà recommencer. Donc je préconise le lâcher prise. Une touffe de poils qui traîne ce n’est pas la mort (tant que ce sont ceux de votre chien, hein !)

Et surtout, vous devenez gaga, parlez de votre chien comme si c’était votre enfant et vous montrez vos photos de lui à qui passe votre chemin. 

Bref cette boule de poils contraignante est aussi une source intarissable d’amour, qui vous aimera toujours malgré tout et qui vous le rend fois mille. Alors je vous assure, ça vaut le coup !

Si Rio ne m’était pas « tombé « dessus », j’avais prévu d’aller chercher un chien à la SPA pour lui redonner une deuxième chance, donc si toi aussi, tu as envie d’un toutou ou d’un chat, pense à faire un heureux et va faire un tour dans un des refuges du coin ! Il y a encore beaucoup de malheureux là-bas !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *