Ma Life

Moi, 20 ans et Auxiliaire de puériculture

J’ai toujours été le genre de personne à ne savoir quoi faire de sa vie.

 

Quand j’étais petite, je voulais être prof, puis styliste, puis journaliste…Enfin bref j’avais chaque jour envie de faire un métier différent !

Pour ne rien arranger, les conseillères d’orientation que j’ai rencontrée étaient des quiches, qui au lieu de m’orienter, voulaient me caser dans des cases à combler !

Bref à la sortie du BAC et après un très court passage en fac, j’ai choisis de me lancer dans la petite enfance !

Ô  joie !

J’avais 20 ans et je commençais ma vie active en travaillant en crèche !

 

Pour certains, travailler avec les enfants, c’est jouer toute la journée avec eux !

Je vous arrête tout de suite ! On ne joue pas (ou presque pas).

On a des groupes de 5 bébés (de 3 mois), ou groupe de 6 moyens (1-2ans), des groupes de grands (2-3ans), autant vous dire que ce n’est pas de tout repos !

Au programme : changer les couches, soigner les bobos, supporter les colères, écrire les transmissions, donner à manger, essayer de les faire dormir, s’entendre avec les parents, organiser des activités, esquiver les microbes (ce qui n’est pas facile, je vous assure), porter une blouse couverte de bave, crottes de nez ou autres matières.

Des situations cocasses : Lyna qui se balade les fesses à l’air au levé de sieste, Mathieu qui fait une colère à son père à 7h30 du matin, Eléanore qui enlève sa couche et se tartine de caca, les parents en retard de 30 minutes après la fermeture, mais qui ne s’excusent pas, l’obligation de porter d’affreux gilets fluo quand on sort les petits…Vous voyez le tableau.

Quand on travaille dans la petite enfance, on apprend à prendre sur soi, on apprend à être patient et à travailler en groupe !

Dans l’idéal, vous bosser dans une super équipe où tout le monde communique et s’entend bien. Si ce n’est pas le cas…vous subissez !

Dans l’idéal, vous avez à faire à des parents adorables, qui vous font confiance et écoutent vos conseils. Dans l’autre cas, vous avez à faire à des parents qui pensent que vous êtes là pour éduquer leurs enfants à leur place.

J’ai passé cinq ans en crèche. J’y ai vécu de supers moments, mais aussi des moments plus difficiles ! Et seuls les parents comprendront ce dont je parle. Un enfant se fiche que vous soyez malade, ou de mauvaise humeur, un enfant attend que vous soyez là pour lui ! Ces petites choses sont égoïstes, mais nous apportent aussi beaucoup ! C’est chouette de les voir faire leurs premiers pas, de les voir manger tout seul, de les entendre papoter ! Surtout, quand on s’en occupe depuis leurs trois mois.

 

Pourtant, au bout de ces cinq années, j’avais fait le tour et je voulais faire autre chose, me voilà donc lancée dans une reconversion professionnelle. Ce qui n’est pas de tout repos !

Mais ça je vous en parlerais une autre fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *