J’ai décidé de m’auto-publier

J’ai décidé de m’auto-publier avec Amazon KDP

Ça y est, j’ai décidé de me lancer. Je me suis auto-édité avec le programme Amazon KDP. Je vous explique tout, juste en dessous !

Si vous avez suivi mes dernières péripéties (déjà merci !) et ensuite, vous devez savoir que j’ai écrit un livre, il y a un an. Au début de cette année, j’ai décidé de l’envoyer à certaines maisons d’éditions. Je me suis dit : « Après tout, qui ne tente rien n’a rien ! ». À ma grande surprise, les trois éditeurs que j’ai sollicités étaient prêts à me publier. Le hic, c’est que c’était à compte d’auteur.

L’édition à compte d’auteur, c’est quoi ?

Lorsqu’un éditeur vous propose de vous éditer à compte d’auteur, cela veut dire l’auteur devra payer la fabrication de la maquette d’impression. Un coût assez élevé. Pour ma part, le tarif tournait autour de 2.000€.

Une somme que je ne pouvais pas débourser pour l’édition de mon livre. J’ai donc pensé à lancer une campagne de financement participatif, via la plateforme Ulule. Une chouette aventure que je vous explique ici, mais qui n’a malheureusement pas abouti. Je me suis donc tourné vers l’auto-édition.

Pourquoi, quand, comment ?

Une amie m’a parlé de l’auto-édition avec Amazon. Hé oui, ce cher Amazon a plus d’un tour dans sa poche. Merci Jeff Bezos. Je vois déjà les médisants s’exclamer « Encore une qui va engraisser la cash machine Amazon ». Hé oui, ils ont raison. Enfin ce n’est pas moi qui vais raquer, puisque avec le programme Amazon KDP vous ne déboursez RIEN. Vous avez donc tout à gagner.

Alors Amazon KDP, c’est quoi ?

Un programme lancé par Amazon pour aider les jeunes écrivain.es, comme moi. Le programme propose de vous éditer gratuitement, sans aucun frais. Il vous suffit simplement d’entrer les coordonnées du livre (titre, com de l’auteur etc), de le mettre en page et de créer votre couverture ! Et voilà ! Bon, en vrai, ce n’est pas si simple que ça.

Le petit point galère, c’est la mise en page. Pour les novices comme moi, il vous faudra savoir quelle taille fera votre livre, les dimensions des marges, s’il y a ou non des fonds perdus, les pages limaires etc. Mais PAS DE PANIQUE, car Amazon a pensé à tout et met à disposition un guide ultra complet, qui permet de mettre en page votre livre, pas à pas. Il suffit juste d’être concentré.

Ensuite, autre petite difficulté, la création de la couverture de votre livre.

Amazon a créé un outil très basique pour faire la couverture votre livre. Vous pouvez charger votre propre photo (attention à bien remplir les conditions pour que la photo soit respectée – taille et résolution de l’image) ou en choisir une parmi la bibliothèque plutôt fournie du site. Pour ma part, j’ai préféré prendre une de mes photos car celles de la bibliothèque font plutôt cheap à mon goût.

Si vous choisissez une photo, faites attention à ce qu’elle soit libre de droit ou que vous en possédiez les droits !

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à trouver le template qui vous convient. Seul bémol, l’outil ne permet pas de placer son titre comme on veut, il faut aussi cocher toutes les cases pour que la couverture soit acceptée… Bref, c’est un peu contraignant, mais quand même bien pratique.

Enfin une fois que vous aurez chargé votre livre et la couverture, il ne vous restera plus qu’à définir un prix. Oui, c’est à vous de choisir le prix du livre. Il faut savoir qu’à chaque vente l’auteur touche 60% du prix. Ce qui n’est pas mal du tout.

Alors, pourquoi on opte pour l’auto-édition avec Amazon KDP ?

  • C’est gratuit !
  • C’est facile !
  •  C’est rapide !  Une fois le bouquin chargé il faudra attendre deux à trois jours pour qu’il soit dispo à la vente sur le site.
  • On fait tout soi-même et ça c’est carrément cool !
  • Il y a moyen de se faire des pepettes.  En tout cas plus qu’avec un éditeur, qui lui ne vous versera que 25% des recettes du bouquin.
  • Vous pouvez choisir de vous éditer en format papier et/ou en ebook .

Je dirais que le seul inconvénient de ce programme, c’est que c’est à vous de faire la promotion du livre. À vous de faire en sorte qu’il soit connu. Contrairement à un éditeur qui se chargera de le distribuer sur les plateformes comme la FNAC ou chez les libraires. Mais sincèrement de nos jours, avec la magie des réseaux sociaux, faire sa propre pub n’est plus une affaire compliquée.

Bref, pour en revenir à mon bouquin La fierté du cactus, il est en vente ici 

Si vous hésitez à vous lancer ou que vous avez encore des questions, n’hésitez pas 😉 !

Posts created 54

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut