Copenhague et son Hygge

Il fallait que je vous parle de mon voyage au Danemark, à Copenhague plus précisément, je n’y suis pas resté très longtemps, pourtant, je n’ai qu’une envie : y retourner !

Copenhague est une ville où il fait bon vivre. C’est une petite ville, on peut faire plein de choses à pied, sans passer son temps dans les transports en commun. Les rues sont propres, les gens sont calmes et sympas.

C’est une des rares villes où j’ai ressenti un réel bien être de la part des gens. Pas de râleurs comme à Paris!

 Peut-être parce qu’ils font beaucoup de vélos ! Et contrairement à Amsterdam, on ne risque pas de se faire percuter à chaque coin de rue.

Mon week-end danois a eu lieu mi-novembre, autant vous dire qu’on se les pelait, mais le soleil était au rendez-vous, donc bien couvertes, mes copines et moi, on est parti à l’assaut de la petite ville.

Ce que vous devez faire si vous allez à Copenhague :

La petite Sirène

On sait depuis un moment que c’est un peu une arnaque, on la croit immense, alors qu’en fait elle doit faire à peine 1 mètre les bras levés. Mais on y va quand même parce que c’est incontournable et parce que le coin est très sympa, en bord de mer et face à la suède, la vue est plutôt sympa !

Le Kastellet

Situé juste à côté de la petite sirène, le Kastellet, un parc qui a une forme de tortue entouré d’eau, presque comme une île, il renferme un moulin et une fortification qui servait à surveiller l’entrée en Mer Baltique.

Continuez en descendant vers le centre-ville et arrêtez vous au…

Château Rosenborg, un édifice datant du XVIIe siècle entouré de douves et d’un grand lac. Vous pourrez y admirer les joyaux de la couronne danoise. L’accès est payant, comptez environ 9€ l’entrée. 

En vous rapprochant du centre-ville, vous tomberez nez à nez avec…

La Rundetårn (la Tour Ronde), le plus vieil observatoire d’Europe, construit au XVIIe vous permettra d’avoir une vue 360° sur toute la ville, et quand le ciel est dégagé vous pourrez même voir un bout de la Suède !

L’entrée n’est pas très chère et la montée assez aisée, pas d’escaliers, mais une douce pente !

Malheureusement, on est arrivées trop tôt et on n’a pas pu visiter Tivoli et ses jardins de folies. Ce parc d’attractions pour petits et grands propose des concerts et animations dans un décor extraordinaire. Attention, il n’est pas ouvert toute l’année. Comptez une quinzaine d’euros pour l’entrée.

N’oubliez pas d’aller vous balader sur le canal de Nyhavn, il y flotte un petit goût d’Amsterdam. 

Vous pourrez y déguster un délicieux Glögg pour vous réchauffer. Continuez jusqu’aux docks tout au bout et sur votre gauche pas loin de l’Opéra arrêtez vous pour grignoter au Papiroen, un hangar qui réunit plein de stands de street food. L’ambiance est conviviale vous pouvez manger à de grandes tablées et faire la causette à vos voisins.

 

En repartant le ventre plein, continuez vers Christiania, le quartier libre de Copenhague. En effet, dans les années 70, Christiania regroupait un ensemble de baraques militaires à l’abandon occupées par des communautés hippies et une population alternative. Attention, y faire le touriste n’est pas très bien venu.

Pour sortir le soir allez du côté de Nørrebro, un quartier branché fréquenté par la jeunesse danoise.

Si vous avez un peu de temps, vous pouvez passer de l’autre côté de la force, en prenant le train et en allant visiter la petite ville de Malmo en Suède.

Alors quel budget pour tout ça ?

Les vols au départ de Paris sont à partir de 120€. 

Pour l’hébergement, vous trouverez facilement de quoi vous loger en centre-ville pour une centaine d’euros par nuit. Pour vous déplacer vous pouvez prendre le vélo tel un vrai Danois, ou bien les transports en commun, plusieurs offres vous sont proposées, pour un week-end, le mieux, est de prendre le billet 24H qui est à 10€ ou celui pour 72h disponible pour 25€

 

Vous savez ce qu’il vous reste à faire!  😉